Accéder au contenu principal

[DIY] - Boîtes à souvenirs

Reprenant une idée de Martha Stewart (http://www.marthastewart.com/966085/travel-keepsake-kits), j'ai voulu moi aussi faire mes boîtes à souvenirs de voyage. Conserver mes tickets, des cartes postales, des photos, des petits objets, des coquillages, etc...
Cette réalisation a l'avantage d'être très simple et relativement rapide à faire. Et j'adore le rendu final. Maintenant, va falloir que je visite encore plus de pays avec mon amoureux pour nous faire une super étagère!! :)

Pour réaliser ce modèle, il vous faut :
- une (des) boîte(s) en bois de la taille de votre choix et sans fermeture à l'avant, 4,39€ chez Cultura
- de la peinture spécial bois de la couleur de votre choix, ici de la peinture Pébéo déco mat ocre et bermudes, 3,29€ l'unité chez Zôdio
- un feutre Posca de la couleur de votre choix pour les lettres, ici du bleu-gris, vendu dans la plupart des papeteries ou boutiques de loisirs créatifs à prix variable, OU de la peinture et un pochoir de l'alphabet



Tout d'abord, on peint ses boîtes.
Contrairement au modèle, j'ai choisi de ne pas diluer mes couleurs. Je voulais un rendu plus coloré et vif. Il faut compter 24h pour que la peinture soit complètement sèche mais la boîte est à nouveau manipulable au bout de 30min. Pour plus de sécurité et pour éviter tout risque de bavure, laissez sécher complètement avant de faire les lettres.


N'ayant pas trouvé de pochoir alphabétique à me plaire, j'ai voulu tester un tutoriel trouvé sur le site internet de Stéphanie Bricole (http://www.stephaniebricole.com/archives/2014/08/17/30431356.html 
Elle a plein d'idées sympa!). Il s'agissait de transférer une impression de son choix sur du bois via du papier sulfurisé. J'ai donc imprimé mes lettres dans l'alphabet de mon choix : Trebuchet MS en gris anthracite.

Contrairement à elle qui a un rendu impeccable, chez moi, ça n'a pas marché. Soit c'est la qualité de mon papier, soit c'est la couche de peinture qui m'a empêché de réaliser le transfert correctement...


En tout cas, après plusieurs essais peu convaincants, j'ai fini par abandonner et redessiner les lettres au feutre Posca. Un mal pour un bien au final puisque le transfert m'a grandement facilité la tâche et qu'il m'a permi de conserver l'alphabet que j'avais choisi.

J'ai utilisé une couleur bleu-gris car elle peut s'adapter à de nombreuses couleurs de boîtes et comme j'ai prévu de ne pas m'arrêter là... Pourquoi pas une de notre beau pays tout simplement?! :)


Et voilà, mes deux premières boîtes à souvenirs!!

Et maintenant, à vous de jouer!!

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

[Conseil] - Le tutoriel du Sac à langer avec tapis nomade d'Alice Balice

Bonjour !!
Aujourd'hui, je vous parle couture! 
Nous allons bientôt devenir parents! Du coup, j'ai travaillé activement pendant toute ma grossesse pour réaliser un maximum de choses faites main pour Bébé Haricot!! 
Je souhaite partager avec vous les tutoriels que j'ai pu trouver sur internet pour mes réalisations, les livres que j'ai pu utiliser et je vous montrerai plein de photos de ce que j'ai fait pour Bébé Haricot!! 
Je pense qu'il y a des petites pépites aujourd'hui qui nous permettent de réaliser un maximum de choses nous-mêmes. C'est bien plus sympa que d'acheter du tout fait comme tout le monde! Et les personnes qui partagent leurs idées avec nous méritent d'être mieux connues! 
Au programme : le sac à langer d'Alice Balice, la trousse de toilette de Pikebou, les bavoirs bandana des Petites Loutres, le livre la Garde-robe idéale de Bébé de M.-E. Viollet, les lingettes maisons et bien d'autres...
Mais commençons par...
Le sac à …

[Conseil] - Le Kumihimo ou la technique ancestrale du scoubidou japonais

Le Kumihimo ( 組紐 de 組む kumu nouer, tisser et 紐  himo cordon, ficelle) est une technique de tissage japonaise qui permet de réaliser un cordon plat ou rond très solide et dont les noeuds se défont difficilement. Ces cordons tissés à partir de plusieurs fils de soie étaient utilisés à l'origine comme accessoires décoratifs dans les tenues des nobles et des moines puis, plus tard, dans celles des samourais. Les motifs, formes et couleurs utilisés pour réaliser ces cordons étaient codifiés suivant le rang et la classe de la personne. Ce n'est qu'au XVIIe siècle que son utilisation se généralise à la population et devient un élément de la vie quotidienne. Aujourd'hui, au Japon, il sert principalement à l'ornement du obi, large ceinture entourant le kimono à la taille et est appelé obijime.

Actuellement, cette technique de tissage se généralise dans le monde pour la création de bijoux, bracelets, colliers, etc.  Au Japon, on utlise le Marudai en bois traditionnel pour l…

[Conseil] - Burda Vintage 50's

Ô cri de joie dans le rayon presse quand j'ai aperçu ce magazine!! Je suis absolument fan des modèles vintage de Burda, en particulier des Fifties, alors quelle ne fut pas ma surprise de voir que la marque a sorti un numéro spécial reprenant leurs plus beaux modèles avec patrons.
En fait, ce numéro était déjà sorti l'année dernière mais suite à son succès, il a été réedité une nouvelle fois cette année. Ouf! Je m'en serais voulue d'être passée à côté de ce numéro!!!

Pour chaque modèle, vous trouverez sa présentation complète avec une illustration de l'original, son histoire, des photos d'époque, des idées de looks pour "contemporaniser" le vêtement et sa photo aujourd'hui.


Il est appréciable que Burda ait fourni la liste des boutiques où ont été achetés les fournitures, si jamais vous voulez faire exactement le même vêtement que la photo.

Les modèles proposés sont bien choisi : un mix agréable entre vêtements rétro mais facile à porter de nos j…